Un, deux, beaucoup pour hautbois, cor et piano

"L’idée d’écrire pour cette formation s’est imposée à moi quand j’y ai vu la possibilité de donner aux deux instruments à vent un rôle qui n’est pas toujours exploité dans le répertoire classique ou romantique. En effet les compositeurs se sont plus intéressés à leurs caractéristiques expressives, chantantes aux sonorités voluptueuses, qu’à leurs possibilités rythmiques. Autant le hautbois grâce à son type d’attaque, peut apporter une incision percussive des plus efficaces, autant le cor favorise avec sa puissance les effets d’accentuation et de renforcements incantatoires. Ces deux éléments imposants et très importants pour la construction de la pièce m’ont tout naturellement orienté vers le continent qui assoit ses aspirations et ses traditions sur le rythme : l’Afrique. On ne trouvera nulle mélopée, nulle cellule rythmique issue de ce continent. Mais si en reprenant la formule de ces lointains ancêtres, « Un, deux et….beaucoup » qui constituait la formulation de comptage des troupeaux (entre autre), on se laisse aller à l’évocation de ces contrées, on pourra peut- être y déceler quelques moments rythmiques référencés… La pièce est dédiée à Daniel Catalanotti, qui, pour le Congrès de l’Association Française du Cor de 2016, m’a proposé d’en permettre la création grâce à Alexandre Collard (cor), Baptiste Gibier (hautbois) et Mathilde Nguyen (piano)." A. Ouzounoff

Couverture: 
Compositeur: 
Alexandre Ouzounoff
Niveau: 
Cycle 3
Référence: 
DLT1822
Prix: 
21.00
Durée: 
5'50