Le Tour du Monde en 80 ans - par Daniel Bourgue

Le fait d'écrire des mémoires doit être un exercice délicat, tant sur le plan de la forme (le ton à adopter) que sur celui du fond (le choix de ce que l'on décide de dire). Il faut préciser d'emblée que l'ouvrage de Daniel Bourgue est moins un livre au sens strict du terme qu'une sorte de conversation dans laquelle l'auteur évoque sa famille, sa formation et les moments forts de sa carrière ; on est ainsi amené à croiser non seulement les principaux cornistes du XXe siècle, mais aussi de grands compositeurs comme Francis Poulenc, Olivier Messiaen et Yannis Xenakis ainsi que des personnalités du monde artistique et politique.

Le ton simple et direct choisi par Daniel Bourgue lui permet de nombreuses anecdotes et des développements personnels sur divers sujets tels que l'armée, Bonaparte, les chefs d'orchestre (je vous laisse découvrir si l'auteur fait un lien entre les trois...) ou encore la sophrologie. Cette autobiographie recèle également des informations de première importance pour l'histoire de notre instrument : c'est le cas avec la description du jeu du premier professeur de Daniel Bourgue - un certain Victor Roland qui avait été un élève de François Brémond - et l'évocation des cours avec Jean  Devémy qui constitue l'un des rares témoignages écrits sur la façon d'enseigner de ce grand corniste. Certains passages revêtent un intérêt quasi sociologique : apprendre que la multiplication des répétitions à l'Opéra de Paris date du début des années 70 permet de prendre conscience de l'évolution relativement récente du métier de musicien. Il en va de même du récit des années d'études sur la capitale ou encore de la période passé en Algérie durant les tristes "événements".

Hormis certains détails de programmes de concerts un peu longs et diverses imperfections d'édition, ce livre est vraiment des plus intéressants : avec un subtil dosage de faits et de pensées, l'auteur parvient à constituer une sorte de mosaïque qui esquisse assez bien son portrait, celui de l'homme qui a eu l'étrange et fabuleuse idée, il y a 40 ans, de créer une association de cornistes…

Vincent Andrieux
Vice-président AFC